fbpx
Suivez Les Yogis :

Ashtanga yoga

L’Ashtanga, c’est quoi ? Si vous êtes ici, c’est sans doute que vous avez beaucoup de questions concernant cette pratique de yoga. Pas de problème, on est là pour vous ! L’Ashtanga est un yoga traditionnel issu du Hatha, dont l’enchainement des postures est précis et ritualisé. Développé au début du XXe siècle par le sage et yogi Krishnamacharya, qui exportera l’ashtanga en Occident, le yoga Ashtanga est une pratique dynamique très axé sur l’énergie et qui s’accompagne d’un travail du souffle essentiel. Un yoga tout en fluidité donc qui demande rigueur et endurance mais qui travaille vos muscles et votre force mentale en profondeur ! Derrière les postures, il y a surtout une culture et une tradition dont vous vous imprégnerez cours après cours… Vous pourriez très vite devenir accro ! Envie de découvrir l’histoire et les bienfaits de l’Ashtanga ? On vous dit tout dans cet article.

Petite histoire et définition du Yoga Ashtanga

Le yoga Ashtanga est donc un yoga dynamique qui se base sur une pensée philosophique développée par Krishnamacharya après un voyage dans l’Himalaya vers 1916 où il apprit pendant 7 ans le Yoga Ashtanga auprès du Maître Sri Ramamohan Brahmachari. C’est dans les années 1930 qu’il a transmis ses connaissances à de nombreux étudiants indiens et occidentaux. Parmi les plus connus, on peut citer Sri K. Pattabhi Jois qui a popularisé l’Ashtanga dans l’occident dans les années 1970. 

Littéralement, ashtanga signifie « 8 membres », plus précisément les huit pratiques essentielles : les règles de comportements, l’autodiscipline, les postures corporelles, l’art de respirer, la maîtrise des sens, la concentration, la méditation et l’illumination.

yoga ashtanga yogis lille

Quelle différence avec un yoga traditionnel ?

L’Ashtanga est dynamique et exigeant puisqu’il demande un enchaînement de postures prédéterminé. Détail qui a toute son importance : le yogi ne peut passer à la posture suivante s’il ne maîtrise pas la précédente. Cela requiert donc de la rigueur, de la patience et de l’endurance. Au bout du compte, le yogi gagne en tonicité, en énergie et en force et développe également sa capacité d’éveil spirituel. L’ashtanga permet aussi de réduire les toxines puisque le corps atteint une température élevée. 

 

Le yoga Ashtanga est une forme de Hatha yoga mais comporte tout de même des différences. On y retrouve des étirements permettant de donner de l’énergie et de la force au corps, ainsi que des contractions (appelées « Bandas ») visant à accumuler le souffle vital (appelé « prana ») dans les parties profondes des tissus du corps grâce à une synchronisation des mouvement avec la respiration (c’est le « vinyasa »). 

 

Ce qui rend l’Ashtanga si unique, ce sont les postures qui s’enchaînent selon des séries prédéterminées. L’impossibilité de réaliser la posture suivante si on ne maîtrise pas celle qu’on est en train de faire amène les élèves à travailler leur patience. 

Principes de l’Ashtanga yoga

La pratique du Yoga Ashtanga se décompose en huit principes allant de la restriction de soi à la réalisation de soi en passant par l’activité physique ou encore la méditation. Toute une discipline, n’est-ce pas ? 

Considéré comme le plus complet de tous les yogas, il représente donc une véritable philosophie de vie, pouvant notamment vous aider à guérir d’anciennes blessures physiques ou émotionnelles ou simplement à maintenir un corps et un esprit sains.

Comme expliqué plus haut, le terme Ashtanga signifie lui-même « 8 membres » qui désignent les 8 principes de ce yoga. Les voici : 

  • la relation aux autres (yama) : les yamas concernent nos relations avec les autres et les éléments extérieurs. Les yamas sont au nombre de 5 : ne pas faire de mal, être honnête, ne pas voler, être fidèle ou abstinent (brahmacharya), et ne pas être avide. La première forme de yama, appelée ahimsa, signifie ne causer aucune douleur à aucune créature, ce qui implique de devenir végétarien, végétalien ou végan. Vous savez ce qu’il vous reste à faire pour être un élève modèle…
  • la relation avec soi-même (niyama) : fait référence aux règles qu’un individu doit appliquer envers lui-même. Les niyamas sont les suivants : propreté à l’intérieur, propreté à l’extérieur, contentement et connaissance des textes sacrés. Oui, bon ici on parle bien évidemment d’abandon à Dieu donc nous vous laisserons juger de sa pertinence dans votre vie personnelle.
  • la posture (asana) : les postures corporelles dynamisent le corps, le rendent plus souple et apportent stabilité et confiance en soi. Le corps est nourri du souffle vital (prana) dans chaque posture, et permet de conduire à un état méditatif de lâcher prise. Les postures sont un élément très important du yoga Ashtanga car elles permettent de corriger les déséquilibres et de se stabiliser afin d’unir le corps et l’esprit.
  • la respiration (praṇayama) : elle inclut le souffle vital, la restriction du souffle et l’expansion ou l’étirement de la respiration. Le pranayama aide à purifier les canaux essentiels à la vie sur terre et à éliminer le stress et les toxines physiques et mentales. Au cours d’une séance de yoga Ashtanga, la respiration permet de faire monter la température corporelle, ce qui favorise l’élimination des toxines. En yoga Ashtanga comme dans toutes les pratiques posturales, la respiration joue un rôle très important puisqu’elle est directement liée aux émotions.
  • l’écoute sensorielle intérieure (pratyahara) : fait référence au contrôle des sens qui peut mener à la stabilité intérieure.  On se concentre alors sur le rythme respiratoire pour se relaxer et maîtriser son esprit sans être affecté par un ou plusieurs de nos cinq sens. On ne porte plus attention aux choses extérieures afin de se concentrer sur nous-même et nos sensations internes.
  • la concentration (dharaṇa) : l’attention doit être focalisée sur un objet extérieur, une vibration ou un rythme intérieur.
  • la méditation (dhyana) : le travail de concentration permet la pratique de la méditation.
  • l’état d’unité ou de réalisation de soi (Samadhi) : ce dernier principe constitue l’alliance entre le soi (atman) et l’absolu (brahman). Dans la philosophie Bouddhiste on appelle cela le nirvana, autrement dit l’état de pleine conscience. Ça fait envie, hein ?

Les bienfaits du Yoga Ashtanga

La pratique régulière de l’Ashtanga yoga vous apportera de nombreux bienfaits, tant pour votre corps que pour votre esprit. Voici les effets positifs que vous pouvez espérer atteindre grâce à cette pratique (à condition d’être bon élève) :

 

  • l’Ashtanga apporte une plus grande endurance, aussi bien physique que mentale ;

 

  • associé à la respiration, l’enchaînement dynamique de postures en Ashtanga produit une chaleur interne intense qui favorise la purification et l’élimination des toxines dans les muscles et les organes ;

 

  • la circulation sanguine est améliorée grâce au Yoga Ashtanga, le corps retrouve tonicité et légèreté, et l’esprit est plus calme et serein ;

 

  • renforce les articulations du corps : l’utilisation de postures variées et dynamiques de ce yoga favorise un bon fonctionnement des articulations ;

 

  • amène à une meilleure conscience de son corps et à un équilibre mental et émotionnel tout en favorisant la concentration ;

 

  • cette pratique du yoga ne gonfle pas les muscles, mais les renforce et les allonge. Si vous souhaitez avoir une silhouette harmonieuse, cette pratique est faite pour vous !

Qui peut pratiquer le Yoga Ashtanga ?

L’Ashtanga est une forme de yoga relativement physique, mais n’en reste pas moins accessible à tous, à condition d’apporter beaucoup de motivation dans la mesure où ses bienfaits sont visibles sur le long terme. 

Sachez que si vous débutez, il existe différents niveaux permettant au plus grand nombre de le pratiquer, quelle que soit sa souplesse. Souvenez-vous simplement que l’Ashtanga est une pratique intense qui implique de bien maîtriser les asanas. Il peut donc être intéressant de commencer sa pratique du yoga par du Hatha ou du Yin yoga par exemple, afin de développer ses connaissances à un rythme moins soutenu, au début.

Véritable solution curative, le yoga Ashtanga est tout particulièrement recommandé aux personnes qui souffrent de douleurs physiques et/ou psychiques.

Les femmes enceintes peuvent également pratiquer le Yoga Ashtanga à partir du troisième mois de grossesse, à condition qu’elles soient de préférence déjà expérimentées. 

De manière générale, cette forme de yoga est destinée aux personnes qui souhaitent entretenir leur condition physique tout en déchargeant leurs énergies négatives afin d’en acquérir de plus positives.

yoga ashtanga yogis lille

Les pratiques dérivées de l’Ashtanga

Le Yoga vinyasa est la forme de yoga qui ressemble le plus à l’Ashtanga . Il est tout aussi dynamique, à la différence que ses séquences ne suivent pas de modèle prédéfini et sont à chaque fois différentes.

Une autre forme dérivée de l’Ashtanga yoga est le power yoga, aussi appelé « baptiste yoga ». C’est une approche plus sportive de l’Ashtanga, qui s’apparente presque au fitness. Vous en trouverez le plus souvent dans des salles de sport surchauffées pour favoriser la transpiration et l’élimination des toxines.

Vous aussi vous êtes intéressé par le Yoga Ashtanga ou toute autre pratique de yoga ? Venez sauter le pas chez les Yogis ! Nous proposons de nombreux cours de yoga et Pilates adaptés à tous niveaux, et même du yoga pour enfants !

N’hésitez pas à vous renseigner sur nos offres et horaires de cours 🙂 

 

Pour plus suivre toute l’actualité des Yogis, rendez-vous sur les réseaux sociaux ! 

https://www.facebook.com/Lesyogis.lille

https://www.instagram.com/les.yogis.lille/

 

Nos professeurs d'Ashtanga yoga

Laura, Rebel, Yarden